L’Escalier : Les normes qu’il faut connaître

 L’Escalier : Les normes qu’il faut connaître

L’escalier est vital dans l’habitat ! Utile et sécurisé,  il est désormais devenu  très design et tendance. Il habille une pièce et lui donner du cachet ! Diogo Fernandes vous guide avec une petite fiche technique qui vous énumère toutes les normes à respecter pour votre escalier.

 

L’importance de l’inclinaison de l’escalier

 

Trop raide, escarpé, dangereux, l’escalier du moins son inclinaison doit être mûrement réfléchie et étudiée en amont.  Personnes âgées, enfants, l’escalier peut vite devenir un véritable enjeu dans la maison. D’après les normes actuelles, l’inclinaison optimale est comprise entre 25° et 45°. Au-delà c’est à vos risques et périls !

 

La longueur du giron à étudier

Le giron c’est dans le langage commun la profondeur des marches. Il faut que celles-ci soient suffisamment longues pour que votre pied dispose d’une bonne stabilité. Attention aux trop grands girons qui à l’inverse provoqueront une mauvaise alternation des jambes durant la montée des marches. Si votre escalier ne comprend pas de contremarches, optez pour une taille de giron comprise entre 21 et 32 cm. Pensez aussi à prévoir 4 cm de plus s’il comporte des contremarches.

 

La taille des marches : primordiale !

Qui dit marches trop hautes dit plus grandes possibilités de chutes et de désagréments. Idem pour le nez de marche qui lorsqu’il est mal pensé, peut rapidement vous faire perdre l’équilibre. Pour éviter de tels problèmes, optez pour une hauteur de marche comprise entre 17 et 21 cm. Le nez de marche ne doit pas excéder les 3 à 5 cm. La largeur des marches quant à elle mesure entre 70 et 80 cm.

 

La rampe : indispensable ?

C’est un peu la pièce incontournable de l’escalier surtout quand des personnes âgées ou des enfants passent par là. Pour les autres usagers, sachez qu’elle peut prévenir beaucoup de chutes. En pratique, il ne faut pas non plus qu’elle puisse être escaladable par les bambins. Préférez une rampe de 90 cm à 1 mètre de hauteur de l’escalier et de l’éventuel palier.

 

La main courante reste préférable

Cela est souvent préférable pour les escaliers «  contemporains ». Elle permet aux plus fragiles d’anticiper une chute. Elle apporte en sus de la rampe une autre sécurité. Là encore la hauteur dépendra des personnes qui empreintes l’escalier. Implantez-la à une hauteur de 90 cm des marches pour les personnes adultes. Pour les jeunes enfants, prévoyez une seconde main courante implantée à 30 cm des marches.

 

Les contremarches : une sécurité en plus

L’idéal pour avoir un escalier parfaitement sécurisé c’est d’opter aussi pour des contremarches qui éviteront à certain de glisser. Le revêtement antidérapant peut aussi être une autre option. Vous pouvez fixer directement des bandes antidérapantes sur les marches. Il s’agit d’une astuce peu coûteuse qui vous évitera des complications.  

 

 

 

Partagez cet article :

Actualité écrite par Rédacteur Groupe Diogo Fernandes - Vendredi 07 juillet 2017

Suivez-nous

Haut de page