Refaire son toit : les 8 questions à se poser avant !

Refaire son toit : les 8 questions à se poser avant !

Si l’on n'achète pas dans le neuf ou si on ne fait pas construire sa propre maison, le passage par la rénovation sera inévitablement nécessaire à court ou à long terme. La priorité numéro une, c’est bien souvent la toiture. Ardoise, zinc, tuile ? Changement totale ou partiel ? Voici les 8 questions qui vous devez vous poser avant d’entamer la procédure de rénovation de votre toit !

Pour rappel, choisir de remettre à neuf votre toiture va demander de respecter certaines particularités régionales. Les autorités peuvent vous y contraindre si vous habitez  dans une zone de protection du patrimoine architectural et également dans le périmètre d'un bâtiment classé. Mis à part ces cas très particuliers, ce sont les mairies ou les DDE qui imposent les règles. Cela passe par le choix des matériaux ou encore des couleurs.  Toute cette paperasse est en principe, dispensée si vous refaites votre toit à l'identique. Dans le cas où le matériau de couverture serait changé, vous devrez déposer une déclaration préalable de travaux à la mairie de la commune. Et si vous êtes dans une zone classée, l'agrément des monuments historiques sera nécessaire. Dernier petit point, le permis de construire sera exigé si vous surélevez le toit ou si vous en changez l'inclinaison. Vous serez dans l’obligation de passer par un architecte, si les travaux font passer la surface habitable totale de la maison à 150 m2 et plus. Mais avant d’engager ces démarches interrogez-vous sur les points suivants. Vous gagnerez du temps et sûrement de l’argent. Vérifiez à quand remonte la dernière réparation. C’est vital avant même de vous engager dans quoi que ce soit. Il faut s’assurer qu’il ne s’agit pas d’un défaut de conception (manque d'inclinaison, surexposition aux vents) et bien l’usure du temps qui a amené votre toiture à se détériorer. Vous pouvez consulter un professionnel comme un couvreur, ou un architecte pour établir un bilan et révéler les défauts ou les faiblesses à corriger. 

 

Le renouvèlement concerne-t-il l’ensemble de la toiture ?  

Regardez bien votre toiture puisque certaines fuites localisées peuvent avoir des raisons précises qui se réparent facilement, comme une tuile cassée ou un chéneau percé. Attention à la mousse qui dans le cas d’une présence sur tout le toit peut attester d’une porosité de la couverture. Les traitements ne sont pas toujours efficaces,  il vous faudra  peut-être changer la toiture. Petit conseil aussi, vérifier dans le cas d’un changement de toiture que la charpente supportera la nouvelle charge qui est en général, plus lourde que l’ancienne.

 

Le cas épineux de la charpente

C’est la bête noire du renouvellement du toit. Après avoir consulté l’état de vos tuiles, profitez-en pour vérifier l’état des poutres.   

Attention à la charpente cassée ou fendue. Idem pour les insectes visibles qui dans certains cas ont pu attaquer les poutres en profondeur. L’espérance de vie régit celle de toute la toiture et le coût de sa réfection est raisonnable comparé à celle du toit. 

 

Calculer la surface de votre toit ?

En principe, une maison de taille moyenne représente une surface de toiture d'environ 80 à 90m2. Comptez une marge approximative de 20 à 30m². Pour un recouvrement, un tel toit nécessitera au moins 100 à 120 m2 de matériaux de couverture. N’hésitez pas à vous faire aider par des professionnels si vous avez le moindre doute.

 

Après la toiture, l'isolation et son efficacité doivent être vérifiées !

Il faut avant tout inspecter l’humidité et dans le cas où elle sera détectée, il faudra déterminer son origine.  Si vous ne disposez d’aucune isolation, c’est peut-être le moment de demander un devis pour mettre aux normes votre maison. Dans ce cas de figure la solution la plus efficace est une isolation par l‘extérieur. Des aides sont d’ailleurs possibles dans le cadre de ce genre de travaux.

 

Revoir l’étanchéité du toit

Comme nous l’avons vu plus haut s’assurer de l'étanchéité de la toiture est très important dans le processus de rénovation. L'opération sera d'autant plus importante que, dans le cadre des travaux indispensables, vous aurez certainement à procéder à des améliorations sur le plan de l'isolation thermique. Pas de panique, la gamme des produits est vaste et elle est susceptible de répondre à la plupart des situations que vous rencontrerez. 

 

La question du budget !

La réponse va dépendre de plusieurs points, mais c’est le choix du matériau qui sera déterminant dans le choix du budget ! Gardez en tête qu’un choix économique qui résistera moins bien dans le temps n’est pas toujours la bonne solution. Il faut parfois  miser sur le long terme et injecter un peu plus d’argent pour être tranquille les 50 ans à venir !

 

Le choix fatidique des matériaux à utiliser !

L’endroit où vous vivez va être important dans votre choix de matériaux. Mieux vaut suivre les usages locaux qui sont souvent des choix imposés par les conditions climatiques. Par exemple, les tuiles sont déconseillées en cas de fréquentes chutes de neige. Ne faites pas de fixette sur l’ancien existant. Vos tuiles ne sont peut-être plus fabriquées aujourd’hui. Vous pouvez demander à un entrepreneur de basculer sur un modèle équivalent. Le toit en ardoise reste le matériau de toiture le plus élégant et il offre une garantie de longévité. Le prix est plus onéreux que les tuiles.  Le zinc sera  parfait si vous souhaitez garder un aspect traditionnel à votre toiture.  

Reste quelques points à prendre en compte. Comptez environ 1200 euros de dépose de la toiture pour une toiture de surface moyenne. Veillez à la bonne évacuation des eaux de pluie. Le système d'évacuation représente environ 10 % d'un budget total de rénovation. 

 

Partagez cet article :

Actualité écrite par Rédacteur Groupe Diogo Fernandes - Vendredi 08 septembre 2017

Suivez-nous

Haut de page